Géographie politique, militaire, urbaine, culturelle et sociale

 
Sommaire
Page d'accueil
Formation, travaux et publications
Mitrovica (Kosovo)
Sarajevo (Bosnie-Herzégovine)
Beyrouth (Liban)
Abidjan (Côte-d'Ivoire)
Les autres villes en guerre
Penser la ville en guerre : Villes à la limite
Séquences pédagogiques collège/lycée
La ville en guerre en licence
Géographie militaire de la ville en guerre en ex-Yougoslavie
La Bande dessinée pour comprendre la guerre
Guerre et littérature
Galeries de photos
Ressources
Cartothèque
Mon agenda (colloques)
Géographie en mouvement
=> Les ouvrages récents
=> Articles en ligne
=> "Jeunes recherches"
=> Notes de lecture
=> Festivals
=> Colloques en vue
=> Rencontres
=> Des expositions
Géo-infos
Sondages
LIENS
Compteur
Newletters
 

Colloques en vue


Du comparatisme en géographie. Les villes à travers les continents

La géographie en fêtes

 



Du comparatisme en géographie. Les villes à travers les continents 24 mai 2008

Pourquoi cette journée d'études ?

Le comparatisme est une posture qui se développe en géographie. Il remet en cause l’exercice monographique, qui fut une des figures longtemps centrales de la discipline. Qu’apporte la comparaison en géographie urbaine ? Quelles sont les justifications théoriques et les méthodes pratiques de sa mise en oeuvre ? Qu’apporte une comparaison à travers les continents, c’est à dire mettant en contact des contextes culturels et sociaux très éloignés et par conséquent souvent très différents ?

 

Deux directions principales et non exclusives sont proposées à la réflexion.

1- La comparaison sert-elle à créer des invariants, des formes d’universaux (quels que soient les contextes, les problématiques urbaines sont comparables, au sens de ressemblantes) ? Les notions de « ville globale », de « megacity » ou encore de « métropoles » sont-elles les figures de cette géographie comparatiste, dépassant les continents et leurs contextes très variables, à diverses échelles?

2- La comparaison sert-elle au contraire de prisme pour lire l’irréductibilité des contextes sociaux et culturels et l’impossibilité de dégager des modèles de villes ? Quelle place donner aux différences par rapport aux similarités?

 

Ces interrogations reviennent à saisir la nature des rapports qu’entretient la posture comparatiste en géographie avec des postures épistémologiques pluridisciplinaires, entre autres : le positivisme, la recherche d’invariants voire d’universaux, le postmodernisme et la remise en cause des invariants… Avec les postures théoriques, il s’agit aussi d’interroger les méthodes pratiques des géographes ayant fait le choix de la comparaison à travers les continents ou qui s’y intéressent.

Cette journée d'études qui aura lieu le 24 mai 2008 à l’Institut de Géographie (Salle 303, Paris, 5e) dans le cadre du Comité National Français de Géographie (CNFG- Groupe de travail « Géographie culturelle et sociale » et Commission « Villes et métropolisation »), réunira des doctorants et des chercheurs pour penser les enjeux du comparatisme en géographie, plus particulièrement du comparatisme de villes ou de problématiques urbaines, par-delà les continents.


 

10h- Introduction par les organisatrices


La démarche comparatiste en géographie urbaine : pertinence et apports

10h30- Introduction C. Grataloup (Paris VII) : "Généraliser le particulier ou comparer l’incomparable ?"

11h00- M. Morelle (Paris I) : "Etudier les forces de l'ordre à Yaoundé (Cameroun) : une comparaison ‘cachée’ avec les politiques de sécurité publique dans les villes françaises ?"

11h30- J. Monnet (Paris VIII-IFU) : "Comparer Mexico, Los Angeles... et Paris? Tenants et aboutissants"

12h00- B. Tratnjek (Paris IV) : "Penser la ville en guerre entre fragmentations et recompositions : essai de modélisation"

12h30-13h00- Discussion 


A la recherche de modèles urbains : démarche nécessaire ou illusion ?

14h30- Y. Boquet (Univ. de Bourgogne) : "Comparer les capitales : l' urbanisme d'état à Washington et son influence sur les capitales d'états américains et d'autres pays (Inde, Brésil)"

15h00- Ph. Gervais-Lambony (Paris X), S. Didier (Paris XIII) : "Des villes irréductibles? De la difficulté à catégoriser et comparer les villes sudafricaines"

15h30- C. Gintrac (Paris VII), S. Mekdjian (Paris X) : "Learning from Las Vegas…and Achgabat! : réflexions sur la notion de modèle urbain"

16h00-16h30- Discussion

17h- Conclusion C. Vallat (Paris X)


 

 

 

 

 

La géographie en fêtes (Dix ans de Cafés géographiques) 4-5 avril 2008


Mots des organisateurs :


"Depuis 10 ans, les géographes se sont installés dans les cafés. Pas pour refaire le monde, mais le faire connaître, le faire comprendre avec leurs outils. Depuis les amphis et les labos où ils travaillent, ils gardent un oeil sur cette planète qui bouge très vite et dont ils ont les clés de compréhension. Car l'espace est leur champ d'étude.
10 ans de Cafés géo, près d'un millier de débats dans 23 villes, un site internet devenu une référence (2,4 millions de pages vues en 2007), une équipe jeune (la majorité a moins de trente ans), une aventure intellectuelle unique. A Paris, réunis à la Sorbonne, ils vont phosphorer sur la géographie de la tauromachie, sur l'Iran, les enfants dans les rues en Afrique et un président "géophage", Nicolas Sarkozy qui bouscule, lui aussi, les règles de l'espace."

 

Programme :

Vendredi 4 avril (19h)
Société de géographie (184 bd St-Germain, Paris 6ème)

Soirée animée par Olivier MILHAUD

Jean-Robert PITTE et Michel SIVIGNON : Dix ans de géo autrement

Pierre GENTELLE, Isabelle LEFORT, Michel SIVIGNON : La géographie au Café, pari tenu ?

Jean-Marc PINET, Franck TETART, Bertrand Sajaloli, Marcel CASSOU, Sonia JEDIDI : La géographie dans l'actualité

Yann CALBERAC, Delphine PAPIN, Mariane BLIDON : Le site des Cafés géo : Internet, un média pour la géographie ?

 

Samedi 5 avril (9h - 12h30)
Université Paris-Sorbonne, Amphi Milnes-Edward (17 rue de la Sorbonne, Paris 5ème)

Matinée animée par Sylvain KAHN

Comment parler d'un pays (ou d'un lieu) quand on est géographe ? (débat animé par Gilles FUMEY)
Le Monde par Jacques LEVY
L'Iran par Bertrand HOURCADE
Les Etats-Unis par Christian MONTES
La Guyane par Emmanuel LEZY

La géographie sur les chemins de traverses (débat animé par Isabelle LEFORT)
"Entre Delta City (Robocop) et Celebration (Disney) : espaces publics, villes privées et citoyenneté" par Alain MUSSET
"La tauromachie, un objet culturel du Sud" par Catherine BERNIER-BOISSARD et Marie PENDANX
"Comment être citadin dans les villes du Sud ? (exemple de Madagascar)" par Catherine FOURNET-GUERIN
"Villes belles, villes moches : une guerre perdue d'avance ?" par Nicolas VERNOT et Cédric de FOUGEROLLE

 

Samedi 5 avril (13h30 - 17h)
Université Paris-Sorbonne, Amphi Milnes-Edward (17 rue de la Sorbonne, Paris 5ème)

Après-midi animée par Sylvain KAHN

Sujets brûlants : comment les géographes en parlent (débat animé par Jean-Marc PINET)
"Le réchauffement climatique" par Martine TABEAUD et Jérôme GAILLARDET
"Le débat sur les OGM" par Jean-paul CHARVET
"Un président géophage : espaces et spatialités de Nicolas Sarkozy" par Michel LUSSAULT

Géographes cartographes : comment la carte peut montrer la géographie (débat animé par Christian GRATALOUP)
Christophe TERRIER, Patrick PONCET, Jasmine DESCLAUX-SALACHAS

De la géographie à la géopolitique
Béatrice GIBLIN, Delphine PAPIN, Sonia JEDIDI

 

Pour plus d'informations : voir le site des Cafés géo

 

 

PROGRAMME


Aujourd'hui sont venus 16 visiteurs (79 hits) sur "Géographie de la ville en guerre"
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=
Les textes ici proposés sont protégés par les règles contre le plagiat. Merci de citer avec précision l'auteur dans vos travaux de recherche et de ne pas vous approprier ces documents. TRATNJEK Bénédicte